Publié le Laisser un commentaire

Gérer le temps de sa conférence ou de sa formation

gestion du temps formation conférence

Gérer le temps de sa conférence ou de sa formation n’est pas toujours facile. Il s’agit d’un défi qui peut rapidement devenir une contrainte majeure et qui peut apporter son lot de stress. Pour une communication réussie, vous devez effectivement maximiser l’utilisation de votre plage horaire pour vous assurer de:

  • traiter l’ensemble de votre contenu
  • éviter d’oublier des éléments ou de perdre le fil
  • respecter le rythme de votre auditoire et offrir des moments interactifs
  • permettre aux participants de poser leurs questions
  • respecter la programmation proposée par le comité organisateur

Pour mieux vous aider à partager votre expertise dans le temps alloué, nous vous invitons à vous inspirer d’exemples de format de présentation maximisant la durée des communications, puis, à découvrir des stratégies reconnues pour vous aider à mieux gérer le temps.

S’inspirer

Dans les dernières années, plusieurs organisations ou événements ont mis en place des formats de présentation misant sur des contraintes temporelles. Ces contraintes ont pour objectif de dynamiser les événements de partage en restreignant la plage horaire pour :

  • maximisan le nombre de présentateur et de communication
  • structurer les présentations
  • capter l’attention de l’auditoire.
  • offrir davantage de valeur à l’événement

Dans le milieu universitaire

Inspiré par le concours Three minute thesis de l’Université de Queensland en Australie, l’Association francophone pour le savoir (Acfas), a mis sur pied en 2012 le concours Ma thèse en 180 secondes.

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet à des doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.

– Source: Acfas

Dans ce type de concours, le temps représente la principale contrainte permettant de cibler le contenu essentiel. En effet, celle-ci force les doctorants à vulgariser un concept abstrait ou complexe en moins de 3 minutes. Si un sujet aussi vaste qu’une thèse de doctorat peut être expliqué en 180 secondes, vous êtes certainement en mesure de respecter le temps prévu pour votre communication.

En contexte professionnel

pecha kucha 20 images de 20 secondes

Certains événements ont également adopté des types de formats de présentation avec un minutage contraignant. Par exemple, le modèle américain Ignite Talks contraint les conférenciers à utiliser 20 diapositives de 15 secondes chacune. Similaire, le modèle japonais des Pecha Kucha propose 20 diapositives de 20 secondes chacune. Au Québec, le colloque de l’AQUOPS s’est inspiré de ces formats de communications pour créer les ateliers « emballe-moi« .

Dans tous les cas, le format représente un défi. Pour bien vous préparer, nous vous invitons à consulter notre article sur le Pecha Kucha qui propose justement des conseils en ce sens.

Des stratégies pour gérer le temps

Outre le format, des stratégies pour arriver à respecter la contrainte de temps peuvent être utilisées. Nous en avons ciblé 5 qui nous semblent incontournables pour bien gérer votre temps.

Cibler l’essentiel

S’assurer de couvrir l’ensemble du contenu de votre présentation tout en respectant le temps est un défi pour tous les conférenciers et formateurs. Cibler le contenu essentiel est donc primordial pour vous assurer d’avoir le temps de couvrir l’ensemble de votre présentation. Pour vous aider, vous pouvez cibler un objectif concret pour votre auditoire. En déterminant un objectif précis, vous serez mieux en mesure de bien organiser votre temps tout en vous assurant de sélectionner le contenu essentiel à la bonne compréhension de tous.

Vous pouvez également adopter une structure de présentation adaptée à votre contenu. Celle-ci vous permettra de gérer adéquatement la durée de votre communication. À ce sujet, nous vous invitons à consulter l’article 5 structures originales pour vos diaporamas qui vous permettra de maximiser le traitement de votre sujet.

taxonomie bloom cibler objectif conférence formation
L’utilisation du bon verbe d’action vous permettra de
cibler un objectif concret pour votre auditoire

Se préparer

Cela peut paraître évident et ringard, mais prévoir le temps de bien planifier sa conférence ou sa formation est essentiel.  Combien de formateurs et conférenciers attendent à la dernière minute (par procrastination ou par manque de disponibilités) pour préparer leur communication. Se bloquer des plages de travail et prévoir du temps de révision vous permettra d’améliorer la qualité de votre communication. En effet, la préparation et la planification sont essentielles pour respecter les critères de qualité établis pour vos conférences et formations. La préparation vous permettra également de vous assurer de maximiser la valeur perçue de votre présentation et de bien identifier les moments clés pour intégrer les outils interactifs permettant de dynamiser votre conférence ou formation.

En évitant de tout préparer à la dernière minute, vous vous donnerez également la chance de finaliser, vérifier et valider votre présentation. Par exemple, vous pourriez prévoir le matériel nécessaire à votre partage ou préparer votre ordinateur en fonction de vos besoins de présentation. Le matériel et l’informatique sont souvent des causes inutiles de perte de temps. Prévoir l’utilisation de ceux-ci vous permettra de maximiser votre temps. 

Liste de vérification pour éviter d’oublier le matériel nécessaire
pour vos conférences et formations

Estimer le temps

Prendre le d’établir une microprogrammation vous permettra d’évaluer le temps nécessaire à votre présentation. Ce minutage vous permettra de pondérer chaque partie clé de votre présentation selon le temps global disponible.

La microprogrammation vous permettra également d’identifier des marqueurs de temps à des moments spécifiques. Par exemple, vous pourriez prévoir d’amorcer une activité ou de proposer une pause à une heure précise. Cette planification vous permettra d’ajuster les activités au temps restant, de diminuer votre stress et d’éviter de devoir consulter votre montre constamment. Nous avons déjà même poussé la note à identifier directement ce jalon dans notre diaporama, par l’entremise d’un icône ou d’un témoin visuel, pour être certain que le temps est respecté et vérifié.

Vous pourriez également profiter du minutage pour planifier des zones tampons, soit des activités que la durée peut facilement être ajustée sans compromettre l’objectif de votre présentation. Par exemple, une activité d’échange, une phase active ou une période de questions sont des moments plus flexibles que la présentation de contenu théorique. Leur durée peut donc être ajustée selon le contexte de votre présentation.

Enfin, les transitions entre les différentes sections de votre présentation sont particulièrement sujette à la perte de temps. Le minutage vous permettra d’optimiser les transitions et vous permettra d’assurer leur fluidité tout en réduisant les risques de perte de temps.

Exemple d’outil de planification du temps pour une conférence ou formation (disponible en téléchargement au bas de cet article)

Se pratiquer

Prendre le temps de simuler le déroulement de votre présentation vous permettra de valider le déroulement optimal, de vous assurer que les transitions sont fluides et de vérifier que vous avez le matériel nécessaire.

Se projeter dans l’avenir et répéter le déroulement vous permettra également de réduire le niveau de stress. Vous maîtriserez mieux votre contenu et le déroulement de votre communication, ce qui réduira les sources d’anxiété. Pour ce faire, tentez de visualiser chaque partie de votre présentation, comme si vous étiez sur la scène ou sur le lieu de votre formation ou conférence. Cela vous permettra de mieux imaginer les besoins techniques.

Vous pourrez également vous assurer que les animations de votre diaporama sont bien programmées et qu’il n’y a pas de coquilles. Mieux vaut les identifier avant que pendant. À ce sujet, penser à réviser linguistiquement vos documents à l’aide d’un logiciel comme Antidote. Vous pourriez également embaucher un contractuel comme réviseur linguistique sur des sites comme Fiverr ou Upwork.

Prendre le temps de se former

Plusieurs ouvrages ont été publiés sur le sujet. Ceux-ci sont référencés dans les ressources de cet article. Cependant, pour gagner du temps, nous vous recommandons d’explorer la formation Maîtriser et optimiser son temps de Mathieu Desroches, coach et formateur en gestion du temps. Il s’agit d’un programme de formation en ligne hyper complet, dans lequel vous découvrirez de façon concrète, comment bien organiser et gérer votre temps, afin d’être plus efficace au quotidien. Cette formation structurée en 7 modules vous permettra de :

  • mieux vous organiser pour accomplir les tâches prioritaires
  • organiser ses journées pour être productif et efficace
  • déterminer ses priorités et réussir à s’y concentrer au quotidien
  • apprendre à dire « non », arrêter la procrastination et ne plus perdre de temps
  • bien utiliser son agenda gagner du temps et travailler mieux
  • découvrir toutes les stratégies pour bien gérer et optimiser son temps
Profitez d’un rabais de 20% en utilisant le code promo GESTIONDUTEMPS pour la formation Maîtriser et optimiser son temps de Matthieu Desroches

Conclusion

En somme, la notion de temps peut être au départ perçue comme une contrainte, mais elle peut rapidement devenir un levier important pour assurer la qualité de votre communication.

Téléchargez notre outil de programmation

Ressources sur la gestion de temps

Source de l'image s'entête: Photo de energepic.com sur Pexels
Publié le Laisser un commentaire

Les outils de présentation

diaporama formation conference présentation support visuel

Les outils de présentation permettent de supporter visuellement votre présentation, votre formation ou votre conférence. Or, lorsque vient le temps de créer ce support visuel, plusieurs options s’offrent à vous. Pour y voir plus clair et identifier l’outil le plus adapté à votre réalité, nous avons classé ceux-ci en différentes solutions selon leur utilisation et l’objectif de votre communication. Cet article vous proposer d’explorer les différents outils disponibles pour illustrer, supporter et dynamiser vos conférences et formations.

Sommaire

Solution imprimées

Aujourd’hui, l’utilisation d’un support papier peut semble dépassée. Cependant plusieurs événements proposent des activités de communication par affiches qui vous permettent d’exposer à un grand nombre de participants. Il s’agit d’une façon autonome pour votre auditoire de prendre connaissance de vos travaux ou de vos propos. Que cela soit pour promouvoir votre expertise ou partager celle-ci, une affiche, un poster ou autre matériel imprimé peut soutenir efficacement vos présentations.

Le réseau de l’Université du Québec a développé un site regroupant différentes ressources pour, tel qu’il le décrive : « […] découvrir et considérer les aspects d’une affiche scientifique (poster), c’est-à-dire pour franchir toutes les étapes du processus menant à sa réalisation et pour contribuer à  faire de votre projet une réussite! ». Le site propose entre autres :

  • le contenu type d’une affiche
  • différents gabarits d’affiches
  • des guides et des conseils pour vous permettre de réaliser votre affiche.

Pour illustrer votre affiche,  vous pouvez vous inspirer de représentations créées par des graphistes professionnels. Nous vous invitons ainsi à consulter les différents exemples de processus, de visualisation de données et des infographies disponibles sur Graphic River.

Exemple d’infographie issu du Big Pack of infographics Template
disponible sur le site Graphic River

Pour faciliter la mémorisation et la compréhension, vous pouvez également utiliser des icônes comme ceux disponibles gratuitement par Font Awesome.

icons font awesome
Icônes Font Awesome

Outils pérennes

Microsoft PowerPoint et Apple Keynote sont deux solutions solidement établies et reconnues depuis plusieurs années. Leur stabilité, la densité de documentation de support accessible en ligne et le partage facile entre les utilisateurs expliquent leur popularité. De plus, il est beaucoup plus rapide de créer votre support visuel dans un outil que vous connaissez déjà que vous approprier un nouvel outil.

Ces compagnies assurent généralement la rétrocompatibilité de leurs logiciels avec les versions précédentes. Vous éviterez ainsi de devoir reproduire votre présentation dans un nouvel outil juste parce que la version a changé. En effet, certaines solutions émergentes peuvent être tentées de changer leur modèle d’affaires et de faire payer pour des produits auparavant gratuit, de changer les modalités pour y ajouter de la publicité par exemple ou bien de disparaître totalement.

Si vous désirez améliorer la présentation visuelle de vos présentations, il est possible de se procurer à prix modique des gabarits crés par des designers professionnels sur des sites tels que Graphic River. Des modèles pour Microsoft PowerPoint, Apple Keynote et Google slides sont disponibles.

Exemple de modèles pour diaporamas sur Graphic River

Pour assurer la pérennité des documents créés, nous vous recommandons de privilégier des solutions établies. Même si de nouvelles fonctionnalités sont disponibles dans d’autres outils. Si une fonction d’un autre outil vous intéresse, commencez à intégrer des éléments plutôt que de tout développer votre matériel dans les nouvelles solutions vous permettra de réagir plus facilement à l’évolution de ces outils.

Solutions collaboratives

Les outils collaboratifs, tels que Google Slides, inclus dans Google App et PowerPoint en ligne, offrent généralement moins de fonctions de design ou d’animation, mais permettent de modifier à plusieurs collaborateurs votre présentation. 

Bien que les outils deviennent de plus en plus performants, l’équipe de Vecteurs et Leviers apprécie généralement élaborer nos ébauches de diaporama dans ces outils pour ensuite les traiter dans des solutions plus pérennes.

Enfin, bien que les thèmes de Google peuvent sembler limités, il est toujours possible de s’inspirer ou d’acquérir un thème créé par un designer professionnel sur des sites tels que Graphic River.

L’utilisation mobile de  Google Slides est particulièrement efficace pour la collaboration

Outils intuitifs

Des solutions intuitives qui proposent des blocs préprogrammés émergent depuis plusieurs années. Ces solutions offrent des interfaces généralement orientées sur le glisser-déposer et faciles d’utilisation. Les anglophones utilisent généralement l’acronyme « WYSIWYG », qui signifie « what you see is what you get » ou  « obtenez ce que vous voyez ». Parmi ces solutions, notons les applications web telles que PreziGenially et Piktochart

Prezi est particulièrement adaptée pour les présentations de type zoom, soit de présenter une situation ou un phénomène du macroscopique vers le microscopique ou l’inverse. Cependant, l’interopérabilité de Prezi et la compatibilité avec les autres périphériques peuvent être limitées. De plus les animations dans Prezi peuvent facilement distraire vos participants, au détriment de votre contenu. La majorité du temps, nous recommandons d’utiliser les solutions pérennes ou collaboratives pour créer vos contenus. 

Exemple de présentation Prezi

Solutions libres

Des suites logicielles comprenant des outils de présentation sont également disponibles sous format « Open Source ». Par exemple, Open Office ou Libre Office vous permettent de bénéficier d’une suite logicielle totalement libre et offrant du support par l’entremise de forums de discussions ou de tiers partis.

Les services infonuagiques de Framasoft, association française faisant la promotion des logiciels libres, tels que FramaSlide permettent également der remplacer les solutions commerciales. Bien que ces outils aient généralement moins d’options, ils permettent de s’assurer de la pérennité du contenu et de contribuer à la culture du logiciel libre. Cependant, le partage de fichier nécessite aux utilisateurs d’installer les logiciels libres sur leur poste de travail. 

Exemple de diaporama FramaSlide

Outils créatifs

La suite de logiciel suite créative d’Adobe permet d’obtenir l’ensemble des produits phares d’Adobe (Photoshop, Premiere, InDesign, Illustrator, Acrobat Pro, etc.) afin de créer des visuels professionnels. Ces outils peuvent être utilisés pour créer ou modifier des images, des visuels, des vidéos ou des clips audio. Plusieurs gabarits proposés sur Graphic River nécessitent la suite logicielle pour être en mesure de modifier ou d’adapter les fichiers. Comme la suite créative d’Adobe est un outil professionnel, il peut être pertinent de faire appel à un designer pour adapter ou créer votre contenu. Des sites tels que Envato StudioFiverr ou Upwork de trouver des professionnels. Pensez à sélectionner des professionnels qui proviennent d’un pays francophone ou de votre région pour faciliter la compréhension des différents enjeux et adapter le contenu à votre auditoire.

Solutions cognitives

Pour représenter des concepts ou des réalités plus abstraits, des logiciels spécialisés dans la création de Schémas peuvent être utilisés. Par exemple, XMind (gratuit) ou Lucidchart (en ligne et collaboratif) permettent de créer des cartes mentales, des schémas de concepts, des processus ou des organigrammes. XMind offre même une fonction présentation pour naviguer à travers votre schéma.

Exemple de représentation dans XMind 

Outils interactifs

Lorsqu’on vise à miser sur de l’animation 2D en y ajoutant de l’interactivité, des solutions orientées sur l’apprentissage en ligne sont disponibles. C’est le cas de Adobe Captivate, ArticulateActivePresenter et iSpring Suite. Ces outils permettent de programmer les interactions à ses présentations. Ils requiert souvent l’utilisation d’un environnement numérique d’apprentissage tel que Moodle pour recueillir et compiler les résultats. À ces outils complexes, nous privilégions l’utilisation d’une combinaison d’outils tels que Microsoft PowerPoint et Camstasia qui sont beaucoup plus facile d’utilisation et offrent des fonctions interactives essentielles.

Exemples de présentation avec Adobe Captivate

L’appropriation de ces outils est généralement assez complexe. Une solution telle que H5P permet de profiter gratuitement des différentes fonctionnalités similaires plus facilement.

Activités de H5P

Conclusion

En somme, ce n’est pas le nombre de solutions qui manque pour vous permettre de bien partager votre expertise. Nous vous recommandons de privilégier les solutions avec lesquels vous êtes à l’aise avec et d’utiliser les autres solutions pour des enjeux ou des contenus spécifiques. De plus, vous pouvez toujours utiliser plus d’un outil pour créer votre diaporama. Vous pouvez également sélectionner une structure adaptée à votre contenu ou intégrer des outils interactifs. Soyez créatifs, votre auditoire vous en sera reconnaissant!


Synthèse

TypesRésuméExemples
Les solutions imprimées+ Simples
– Partage facile
Affiche
Poster
Les solutions pérennes+ Stabilité
+ Compatibilité
+ Pérennité
Microsoft PowerPoint 
Apple Keynote 
Les solutions collaboratives+ Collaboration
– Limitatives
Google Slides
PowerPoint en ligne
Les solutions libres+ Libres
– Limitatives
Open Office 
Libre Office
FramaSlide
Les solutions intuitives– Ergonomiques
– Limitatives
Prezi 
Genially 
Piktochart
Les solutions créatives+ Polyvalence
– Complexes
Suite créative d’Adobe
Les solutions cognitives+ Visuelles
– Orientées
XMind
Lucidchart 
Les solutions interactives+ Programmables
– Complexes
H5P 
Adobe Captivate
 Image d'entête: Dave Massicotte sur Pexels 
Publié le Laisser un commentaire

Comment devenir expert dans son domaine

Comment devenir expert dans son domaine

S’afficher comme expert n’est pas nécessairement facile. Comme il a été démontré dans l’article Vaincre le syndrome de l’imposteur, l’expertise dans un domaine donné n’est pas innée. Elle est le fruit de l’expérience ou de recherches sur un sujet donné. Elle peut être spécialisée ou générale, disciplinaire ou polyvalente, multi ou interdisciplinaire. Dans tous les cas, celle-ci est acquise par le biais d’expériences ou de formations, plus ou moins formelles. À travers cet article, nous vous proposons d’explorer 7 manières de devenir expert dans votre domaine.

« Comme si on pouvait apprendre le violon en écoutant un grand violoniste. Non. On apprend le violon, en jouant, et l’histoire en en faisant, avec toutes les gammes que cela suppose. »

Christian Laville (1984)

S’informer

La première façon de développer son expertise est d’effectuer une veille ciblée sur votre sujet. Les moteurs de recherches généralistes comme Google vous permettent évidemment de trouver du contenu. Nous vous invitons à rechercher également des types de contenus spécifiques par différents types de médias:

  • des images pour trouver des infographiques ou schémas pertinents
  • des vidéos pour des tutoriels ou des cours
  • les actualités pour de l’information récente
  • des livres pour des sources d’autorité
Options de recherche sur Google
Les différents types de recherches de Google

Les sites des bibliothèques regorgent également de ressources physiques (livres) ou en ligne (livres numériques, médias, base de données spécialisées, articles de journaux ou de revue, etc.). Pensez à rechercher dans le catalogue de livres numériques de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) qui permet aux résidents du Québec de consulter en d’emprunter gratuitement des livres numériques de n’importe où. Vous pouvez également consulter l’offre numérique dans un catalogue généraliste comme celui d’Amazon.

Pour rester au fait des nouveautés, vous pouvez suivre les mots-clics pertinents sur les différents médias sociaux. À ce sujet, vous pouvez créer des alertes sur des sujets précis avec Google Alerts. Vous recevrez ainsi des notifications chaque fois qu’un contenu est publié avec le mot-clé ciblé. Vous pourrez suivre un mot-clé, une compagnie, un produit ou un nom. Recherchez également les médias sociaux par l’entremise des mots-clics ou avec des outils spécialisés d’analyse de tendances tels que Google Trends. Google Trends permet d’identifier les termes les plus recherchés et des sujets associés.

Les médias sociaux orientés sur les vidéos tels que YouTube ou Vimeo vous permettent également d’avoir accès à du contenu de qualité, des explications, des tutoriels, des conférences ou des sections de cours en ligne. Pour du contenu plus spécialisé, vous pouvez également consulter les conférences annuelles TED. Si vous préférez l’audio, des baladodiffusions sont également disponibles. Utilisez des services tels que iTunes, Google Balados ou directement sur les sites des blogues spécialisés établis. Vous pouvez également regarder du côté de Quora qui permet de créer, d’éditer et d’organiser des questions-réponses. Enfin, Pinterest peut vous permettre de trouver des infographies intéressantes sur différents concepts.

Vous pouvez également consulter les abonnements d’influenceurs ou de spécialistes influents. Ceux-ci vous permettront d’identifier les sources d’information pertinentes, notamment des associations, des revues ou des blogues spécialisés. Pour les retracer, regarder ce que vos amis, clients ou public cible consultent sur les médias sociaux.Pour regrouper facilement ceux-ci, pensez à vous développer un système efficace de favoris, de marque-page. Pour un usage plus ergonomique, vous pouvez également créer une page d’accueil sous forme de tableau de bord à l’aide d’outils tels que Start.me ou Netvibes.

Exemple de page d'accueil de start.me
Exemple de page d’accueil de start.me

Se perfectionner

Plusieurs opportunités de perfectionnement sont disponibles. Celles-ci vous permettront sans aucun doute d’appuyer votre rôle d’expert sur une formation crédible.

Tout d’abord les établissements d’enseignement (Centre de formation professionnelle, Cegeps et Université) offrent plusieurs opportunités de perfectionnement crédité. Ces établissements proposent également des services de formation continue, des services aux entreprises ou des conférences ciblées. Consultez leur site web et abonnez-vous aux infolettres pour ne rien manquer.

Des cours en lignes gratuits sont également offerts par certaines organisations. Ceux-ci peuvent être sous forme de MOOC, soit des cours formation en ligne ouverte à tous, qui proposent des contenus généralement sous forme de texte et de capsules vidéos. L’inscription est souvent gratuite, mais la reconnaissance officielle nécessitera a un paiement. Parmi ces cours, notons l’initiative Edulib de l’Université de Montréal, ainsi que les sites OpenClassroom, Coursera ou Khan Academy.

La participation à des congrès et colloques vous permet également de développer votre expertise, tout en prenant connaissance des tendances actuelles dans un domaine. À ce sujet, les membres du cours Partager son expertise ont accès à une base de données collaborative présentant plusieurs congrès, colloques ou rencontres d’expert francophone.

Expérimenter

Comme il a été exposé dans l’article Vaincre le syndrome de l’imposteur, vous pouvez développer votre expertise par le biais d’expériences moins formelles. L’expérimentation d’une pratique, d’un outil ou d’une technique peut ainsi vous permettre de développer votre expertise. L’application de nouvelles connaissances dans un domaine où le transfert d’une technique d’un autre domaine peut donner lieu à l’acquisition d’expérience ou d’expertise. Vous serez alors à même de partager votre pratique et de pouvoir vous afficher comme expert dans un domaine.

Pour exploiter celle-ci et être en mesure de bien partager cette expérience, pensez à tout d’abord décrire l’enjeu de départ ou la genèse de cette initiative. En prenant le temps de bien circonscrire votre action, les étapes de réalisations seront plus claires pour vous, mais également pour votre futur auditoire. Par la suite, planifier le développement et la mise à jour d’outils d’outils de suivi. Ces outils peuvent se décliner sous la forme d’un tableau de bord, de sondages périodiques, de questionnaire d’appréciation ou autres qui vous permettront d’identifier les retombées ou des résultats probants. Si vous prévoyez faire passer un questionnaire d’appréciation, pensez à prévoir le temps pour :

  • développer le questionnaire
  • créer ou réviser la liste des répondants
  • recueillir les réponses dans un délai suffisant
  • compiler, analyser et diffuser les résultats

Enfin, pensez également à conserver des traces (photos, croquis, copie d’écrans, témoignages) du processus ou de votre démarche pour illustrer votre cheminement. Ces traces vous permettront de témoigner et d’illustrer plus facilement du chemin parcouru.

Observer

Observer les pratiques d’un collègue, d’un compétiteur ou se comparer avec ceux-ci peut vous donner et des sources d’inspirations et être mieux en mesure d’appuyer votre rôle d’expert.

Il n’est pas nécessaire que cette observation soit directe. Elle peut se faire en analysant les sites web ou les stratégies employées par vos compétiteurs. L’optimisation des sites web pour les moteurs de recherches en est un bon exemple. En effet, un site comme Moz Explorer vous permet de consulter les sources d’informations pointant vers un site web donné. Ce type d’outils vous permet de mieux comprendre le domaine, tout en trouvant des stratégies ou des sources d’informations pertinentes pour le vôtre.

L’observation directe, par la visite de lieux, par des stages, par l’entretien en présence, par téléphone ou à distance est également un bon moyen de s’inspirer et de développer sa propre expertise.

Documenter

La recension ou le regroupement d’informations vous également de développer votre expertise. En ayant une meilleure connaissance d’un domaine, vous serez mieux en mesure de témoigner des pratiques ou des réalités. De plus, la documentation permet également de mieux comprendre les modes d’organisations, les processus ou techniques.

Prendre le temps de vulgariser ou de simplifier ceux-ci vous permet également de développer vote expertise. Souvent, les processus ou les pratiques sont complexes et le seul fait de les simplifier, de les expliquer, de les schématiser peut vous permettre de développer votre expertise sur le sujet. À ce sujet des outils comme LucidChart, vous permettent de représenter facilement, et même de manière collaborative, les réalités complexes. Ce type d’outil permet également de systématiser vos pratiques, de développer des mécanismes d’assurance qualité et d’analyser facilement des situations ou des processus complexes.

Vous pouvez également amorcer l’animation d’un blogue sur votre sujet, l’écriture d’articles spécialisés ou utiliser les médias sociaux pour documenter et partager vos recherches.

Douter

Remettre en cause ce qui est établi afin de valider les obligations ou les origines peut vous amener à développer votre expertise. Sans refaire la roue, rechercher les fondements des pratiques ou des actions peut vous amener à développer votre expertise. Vous comprendrez mieux les tenants et aboutissants de vos actions. Pour ce faire, n’hésitez pas à retourner voir les principes de bases dans les textes fondateurs, les lois, les politiques et les règlements régissant votre pratique ou votre domaine. Ils vous permettront d’appuyer plus facilement vos propos.

Attention toutefois à la résistance au changement. Certaines pratiques peuvent faire partie de la culture organisationnelle ou disciplinaire et le changement peut déstabiliser ou générer du stress ou de vives réactions. Pensez à respecter les personnes et à prendre le temps de bien expliquer les bénéfices de cette évolution.

Partager

L’occasion qui permet de regrouper l’ensemble de ces stratégies nous semble sans contredit être le fait de partager son expertise. En effet, parler en public d’un sujet spécifique vous obligera à passer à travers toutes ces étapes et vous amènera à développer votre crédibilité dans le domaine. Il faut évidemment une dose de courage et de folie pour s’engager dans un partage public, mais ceci vous amènera incontestablement à développer votre propre expertise. Pensez à regarder du côté de nos formations disponibles en présence et en ligne pour dynamiser vos présentations et engager votre auditoire.

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, plusieurs moyens s’offrent à vous pour devenir un expert. Il n’y a donc pas une seule voie unique à suivre pour développer votre expertise et parfaire vos connaissances. N’hésitez pas à exploiter plus d’une façon et de revenir à cette liste pour développer de manière continue votre expertise.

Pour aller plus loin

Photo par Jens Johnsson de Pexels