Publié le Laisser un commentaire

Vaincre le syndrome de l’imposteur

personne qui se cache derrière un ananas

Suis-je réellement un expert dans ce domaine ? Aie-je réellement une expertise à partager ?

Selon Louise Cossette, professeure au Département de psychologie à l’Université du Québec (UQAM), le syndrome de l’imposteur renvoie au  » sentiment de ne pas avoir de compétence dans un domaine dans lequel on en a […] ». En effet, se proclamer expert dans un domaine demande une confiance en soi élevée qui n’est pas toujours facile d’afficher ou d’accepter. Le doute ou l’anxiété peut nous affecter facilement.

Pour vaincre ce syndrome, l’analyse du concept d’expertise nous permet d’explorer des pistes de solutions intéressantes. Cet article vous propose d’approfondir le concept d’expertise, puis de découvir 5 stratégies pour augmenter votre confiance et pour vous permettre d’assumer pleinement votre expertise.

L’expertise

Qu’est-ce qu’un expert ? Comment le définit-on ? Pour répondre à ces questions, analysons tout d’abord le concept d’expert afin de mieux comprendre la portée de ce titre.


Expert :
1. Personne dont l’expérience et le haut niveau de compétence sont reconnus dans un domaine particulier.

2. Spécialiste à qui on fait appel en raison de sa compétence et de son impartialité en vue d’obtenir un avis sur un fait ou un sujet précis nécessitant un examen approfondi.

Source: Office québécois de la langue française

Ainsi, la notion d’expert est ancrée dans un domaine particulier et se caractérise par quatre éléments distincts:

  • Le niveau d’expérience
  • Le niveau de compétence
  • La capacité d’impartialité
  • Le degré de spécialisation

5 stratégies pour vaincre le syndrome de l’imposteur

Nous vous proposons d’explorer 5 stratégies pour dimiuner le sentiment d’imposture et vous convaincre de votre propre expertise. Ces stratégies sont inspirées des références citées plus bas et de notre expérience personnelle à arrêter de douter de nos capactités.

Exploiter les caractéristiques de l’expertise

L’expertise dans un domaine donné n’est pas innée. Elle est acquise par le biais d’expériences ou de formations, plus ou moins formelles, ou bien par des recherches sur un sujet précis.

Ainsi, pour développer ou bonifier votre expertise dans un domaine, vous devez travailler sur l’une des quatre caractéristiques énoncées plus haut. Pour ce faire, différentes manières pourraient vous permettre d’exploiter ces caractéristiques.

Exemple d’application selon les différentes caractéristiques du concept d’expertise

CaractéristiquesExemples d’expertise
Expérience– Témoigner d’une pratique, d’une technique ou de l’utilisation d’un outil
– Tester une pratique, une technique ou un outil dans un contexte réel et authentique
–  Expérimenter ou importer une nouvelle pratique, une nouvelle technique
Niveau de compétence– Recenser les nouveautés, les changements ou les impacts
– Développer de nouvelles connaissances
– Synthétiser les connaissances dans un processus simplifié
Impartialité– Adopter un point de vue objectif en regroupant des faits
– Présenter différents points de vue
– Présenter les avantages, les inconvénients, les opportunités, les défis ou les menaces
Spécialisation– Recenser des informations, des données ou des applications liées au domaine
– Analyser un cas, une pratique, une situation ou un ouvrage.
– Expliquer une pratique, un concept, une technique ou un outil

Partager votre expertise peut donc être réalisée de différentes façons, sous différents angles.

Se préparer

Pour diminuer le syndrome de l’imposteur, rien de mieux qu’une bonne planification. Faites des recherches sur le sujet pour mieux comprendre la portée de votre sujet. Dressez la liste des sources d’autorité essentielles et appuyez vos propos sur celles-ci. En vous appuyant sur des auteurs reconnus, vous pourrez confirmer l’orientation de votre partage d’expertise et vous convaincre que vous avez bel et bien quelque chose à dire de pertinent. Plus vous recherchez sur un sujet, plus vous serez en mesure d’apprendre et de développer votre expertise.

Dans votre préparation, vous pouvez égaement tenter de tenir compte des attentes des participants en ciblant un objectif pour les participants. Ce ciblage vous permettra de mieux comprendre les besoins de votre auditoire en partant de vos propres connaissances et expériences.

Miser sur le positif

Un compliment de quelqu’un estimé a un effet direct sur votre confiance en vous. Pour vous convaincre de votre expertise et de la pertinence de vos propos, il peut être pertinent d’extraire les commentaires positifs des évaluations des participants de vos communications antérieures. Pour ce faire, proposer un questionnaire d’évaluation à votre auditoire qui pourront vous partager des pistes d’amélioration pertinentes, mais surtout des témoignages de votre expertise. En consultant ces commentaires à tête reposée, avec une intention de lecture de rechercher les points d’amélioration, vous pourrez mieux accepter ces évaluations.

Pour vous aider lorsque le doute sur votre compétence s’élève, pensez à créer un recueil des témoignages positifs que vous pourrez consulter aux moments opportuns. Ces commentaires constituent d’excellents arguments promotionnels à réutiliser dans la présentation de vos services ou de vos produits.

Vous pouvez également demander à un participant ce qu’il a aimé de votre prestation antérieure ou à un proche de confiance (ami, collègue, coach, mentor, un membre de l’équipe de Vecteurs et Leviers, etc.) un avis constructif et honnête sur ce que vous avez à proposer. En précisant vos attentes envers les commentaires de la personne et en partageant vos inquiétudes, vous obtiendrez des pistes d’améliorations concrètes et des confirmations de votre expertise qui pourront vous convaincre vous-même.

Se comparer (mais pas trop)

Pour confirmer votre expertise, vous pouvez également vous comparer avec la présentation et le contenu d’autres experts. Vous pourrez identifier ce qui vous rend unique, ce qui est original dans votre propos, dans vos exemples, dans votre manière d’expliquer et de vulgariser, dans le type de présentation ou dans l’adaptation au public cible. Vous aurez également des inspirations pour traiter à votre façon des aspects que vous n’aviez pas pensés! Attention par contre à ne pas plagier le contenu.

La comparaison peut également vous amener à douter davantage de votre expertise. Acceptez l’imperfection et soyez conscient que personne ne peut tout connaître. Comme l’affirme Jordane Zangueneh dans la vidéo de son article Le syndrome de l’imposteur, nous connaissons toujours quelque chose de plus que quelqu’un. Sachez également que les experts que vous consultez ont parcouru le même chemin que vous et ont eu les mêmes doutes ou périodes d’inquiétudes.

Revisiter son parcours

Comme l’écrivait l’Historien Fernand Braudel, « Pour espérer, pour aller de l’avant, il faut savoir aussi d’où l’on vient ». Revisiter votre parcours vous permet de constater votre progression et de revoir les opportunités de partage d’expertise passées qui ont bien fonctionnées. Elles vous donnent également l’opportunité de réfléchir à ce que vous auriez fait différemment pour celles qui ont moins bien été. En recontextualisant le prochain partage par rapport à vos réussites passées, vous pourrez mieux relativiser la portée de votre prochaine communication. Pensez au nombre de personnes, au type d’auditoire, à la complexité du sujet et au lieu de présentation pour vous permettre d’identifier des repères favorisant votre confiance.

Pour suivre facilement ces réussites, pensez à mettre à jour régulièrement votre page Linkedin. Celle-ci vous permettra de recenser les opportunités passées. Si vous ne désirez pas informer votre réseau à chaque mise à jour, pensez à paramétrer les notifications envoyées à vos relations.

Conclusion

En somme, les différentes conceptions du rôle d’expert et les stratégies associées permettent de relativiser la portée du titre et de mieux accepter celui-ci. Il est normal de ressentir de la peur, de manquer de confiance ou d’être anxieux à l’idée de sortir de sa zone de confort. En vous préparant, en relativisant et en vous entourant de gens constructifs, vous pourrez mieux gérer le sentiment d’imposture et arriver à vous convaincre vous-même que vous êtes un expert.

Vous en voulez plus? Inscrivez-vous à notre liste d’envoi!

Références

 Image d'entête par Louis dans Pexels 
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *