Publié le Laisser un commentaire

Les 5 phases d’intégration de l’apprentissage

Lorsqu’on présente devant un public, le transfert de ses connaissances ou de son expertise peut prendre plusieurs formes. Afin que les participants apprécient votre présentation, ils doivent être en mesure de percevoir facilement les retombées concrètes de celle-ci dans leur réalité personnelle ou professionnelle. Selon les sujets ou les contextes, il faut parfois faire preuve de créativité pour assurer un transfert optimal et concret.

Pour supporter votre planification, nous vous proposons d’explorer les différentes phases d’intégration des apprentissages identifiées par Guy Archambault dans son ouvrage 47 façons pratiques de conjuger enseigner et apprendre. Bien qu’il ait été publié en 2000, cet ouvrage est toujours une source d’autorité importante en éducation.

Cet article vous propose d’explorer chacune des 5 phases en décrivant la portée de celle-ci et en identifiant des moyens concrets pour favoriser le transfert de votre expertise et d’augmenter la satisfaction de votre auditoire envers votre communication.

Assimilation

L’assimilation consiste au processus par lequel une connaissance, habileté ou attitude est intégrée dans la mémoire à long terme. Dans le cadre d’une conférence ou d’une formation, cette phase se concrétise souvent lorsqu’on présente des faits, des données ou des concepts. On tente d’attirer l’attention du participant sur ces informations en présentant des faits surprenants ou percutants. À ce sujet, nous vous invitons à consulter les articles Représenter des données de façon percutante et Illustrer clairement vos propos pour explorer les moyens de communiquer efficacement. On cherche à travailler à partir des connaissances antérieures du participant ou de l’amener à remettre en cause ce qu’il croyait savoir.

Pour dynamiser cette phase et la rendre plus significative pour le participant, vous pouvez également utiliser des outils interactifs pour sonder votre auditoire sur leurs connaissances, leurs préconceptions, leur réalité ou leurs attentes. Vous pourrez ainsi mieux adapter le rythme de votre présentation et susciter des discussions ou des interactions avec l’auditoire. À ce sujet, des outils de réponses instantanées tels que Poll Everywhere, Kahoot ou Socrative vous permettront de sonder et de compiler les résultats en direct.

Dans le cadre d’une formation, il peut également être pertinent que les participants participent activement à la sélection et l’organisation du contenu. Dans ce cas, au lieu que vous passiez un temps important à créer votre diaporama, prenez davantage votre temps pour planifier une activité qui permettra aux participants de sélectionner et d’organiser eux-mêmes le contenu. Après tout, c’est eux qui doivent assimiler le contenu, pas vous ! Pour faciliter leur travail et permettre l’atteinte de vos objectifs dans le temps imparti, pensez à suggérer une liste de ressources pertinentes et des gabarits de réponses. Plus les participants sont encadrés et comprennent les consignes, moins vous serez sollicité. Vous aurez ainsi plus de temps pour aider ceux qui ont plus besoin d’aide.

Enfin, pour être en mesure d’assimiler du contenu, le participant doit être dans un état ou un environnement favorisant son acquisition. Prenez donc le temps de bien mettre à l’aise votre public en établissant rapidement une relation de confiance avec eux. Pour ce faire, présentez votre parcours, expliquez votre expertise, mais surtout, prenez le temps de bien cerner les besoins de votre auditoire. À ce sujet, les outils de réponses instantanées peuvent également être utilisés pour identifier les attentes et les besoins des participants.

Modélisation

La phase de modélisation consiste à créer une représentation simplifiée d’un contenu, plus ou moins abstrait, afin de faciliter l’appropriation par les participants. Il s’agit de reconstruire ou de réorganiser le contenu afin de favoriser son assimilation. Vos capacités de vulgarisation seront donc sollicitées dans cette phase.

L’utilisation de schémas, d’infographies ou d’exemples percutants peut aider à simplifier les réalités complexes. À ce sujet, nous vous invitons à consulter les articles Représenter des données de façon percutante et Illustrer clairement vos propos pour explorer les moyens de communiquer efficacement.

Pour les schémas, vous pouvez explorer les outils de schématisation tels que Lucidchart, Xmind ou la fonction Smart Art disponible dans la suite Office.

Si le temps le permet, il peut également être pertinent de demander aux participants de créer leur propre représentation ou modèle simplifié. Cette activité vous permettra de mieux accompagner votre auditoire en ayant des outils pour constater la compréhension schématique de votre auditoire. Vous pourrez ainsi mieux intervenir et aider les participants à établir les liens pertinents et corriger les mauvaises compréhensions. Pour maximiser le temps, pensez à proposer un gabarit de base à votre auditoire qu’ils n’auront qu’à compléter. Cela vous permettra d’orienter la démonstration de leur compréhension.

Application

La phase d’application consiste à ancrer les acquis assimilés et modélisés par les participants en vue d’une utilisation dans un contexte simulé et authentique. En invitant les participants à mettre en œuvre leurs apprentissages dans le cadre d’une simulation, d’une étude de cas ou d’une résolution de problème, ils pourront mieux mesurer la pertinence de votre partage et mieux cerner leur progression.

En observant l’application des apprentissages, vous pourrez également constater ce qui a bien été acquis. Attention par contre à proposer une situation qui représente un défi acceptable pour les participants en respectant leur niveau d’expertise. Attention également à bien évaluer le temps et les ressources nécessaires pour la démonstration. Il n’y a rien de plus frustrant pour les participants que de manquer de temps pour réaliser l’activité proposée.

Également, il peut être intéressant de proposer à votre auditoire de réaliser la tâche en équipe. Ils pourront s’outiller mutuellement et partager leur compréhension, préciser les consigner et donner des exemples de leur réalité propre. En favorisant les interactions et le partage entre les participants, vous leur proposerez également une opportunité de réseautage et la possibilité d’accéder à des exemples concrets de collègues vivant les mêmes défis et écueils. S’il y a des chances que les participants se connaissent ou proviennent du même milieu, pensez à prévoir une stratégie de constitution des équipes pour favoriser enrichir les échanges.

Enfin, pour maximiser le potentiel de la phase d’application, assurez-vous d’avoir l’espace et les ressources nécessaires.

Transfert

Le transfert consiste à ancrer les acquis dans le réel en appliquant, dans le cadre d’un processus de résolution de problème, un ensemble de compétence ou de connaissances à un nouveau contexte. Lié à la phase d’application, il s’agit d’amener le participant à appliquer les apprentissages dans un contexte similaire.

Planifier et intégrer la phase de transfert à même votre communication est bénéfique autant pour votre auditoire que pour vous-même. Elle vous permet de faciliter l’ancrage dans la mémoire à long terme et de conscientiser votre auditoire aux retombées de votre présentation dans leurs milieux.

Pour y arriver, vous pouvez demander aux participants :

  • d’identifier des pistes d’intégration ou d’application de votre présentation dans leur propre réalité
  • de proposer certaines pistes ou un plan d’implantation concret en mettant en lumière les étapes clés
  • de partager des outils et des ressources pour appliquer les apprentissages dans leur milieu
  • de nommer les enjeux et les opportunités qu’ils perçoivent par rapport à l’application du contenu de votre présentation dans leur milieu.

Souvent, le participant est malheureusement laissé à lui-même lors de cette phase. On le laisse identifier par lui-même les applications et les possibilités de transfert. Il en résulte une difficulté à établir les liens entre ses apprentissages et une perception plus négative de votre communication. Planifier et intégrer cette phase à votre présentation aura un impact direct sur la satisfaction (la vôtre comme celle des participants) de votre communication.

Régulation

La régulation consiste à porter un regard critique sur la progression et les processus d’apprentissage. Cette phase permet de prendre du recul sur ses acquis et de constater le chemin parcouru, les écueils et surtout les réussites. Pour aider les participants à prendre conscience de leur progression, il peut être pertinent d’identifier les objectifs de la formation ou de la conférence en début de présentation et de revenir sur ceux-ci lors de la conclusion. La régulation peut également être intégrée à votre questionnaire d’évaluation, comme dans le modèle proposé sur notre site.

Attention cependant à proposer un niveau de réflexion adapté à la durée de votre présentation et à la complexité du sujet. Une réflexion trop poussée sur un sujet simple risque de faire peur aux participants. À l’inverse, si vous proposez une formation sur plusieurs journées, le participant s’attendra à être en mesure de constater sa progression, de transmettre ses commentaires et d’apporter des pistes d’amélioration à votre présentation.

Conclusion

En somme, les 5 phases d’intégration des apprentissages vous donnent de multiples inspirations pour rendre vos communications encore plus signifiantes et pertinentes pour votre auditoire. L’utilisation de stratégies inhérentes à chacune des phases vous permettra également de vous assurer un réel transfert de votre expertise auprès de votre auditoire. Plus les apprentissages des participants sont concrets, mesurables et explicites, plus ils seront en mesure de témoigner de leur progression et de leur appréciation de votre partage.

Vous en voulez plus ?

Téléchargez la fiche synthèse qui reprend les différentes phases, leur description et les stratégies inhérentes à celles-ci.

Source de l'image d'entête:  rawpixel.com sur Pexels 
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *