Publié le Laisser un commentaire

Le pouvoir des bonbons

Une belle occasion de partage d’expertise

Je suis récemment allé à un colloque. C’était du bonbon: sourire des organisateurs à l’arrivée, à peine cinq secondes pour trouver ma carte et salle principale magnifique. Les conférenciers ont partagé leur expertise ouvertement et clairement. Une exception par contre : l’ordinateur de la conférencière qui affichait périodiquement des aperçus de courriels (pensez à préparer votre ordinateur convenablement).

Mais l’élément le plus marquant était sans doute le bonbon qui se trouvait au milieu de la surface de travail à mon arrivée. Cette friandise a eu le pouvoir de me ramener à des souvenirs d’enfance. Je l’ai rapidement dévorée et les arômes m’ont accompagnés… jusqu’à ce que la conférencière reçoive son premier courriel.

Le pouvoir des bonbons

Je n’ai pas trouvé d’études scientifiques sur l’impact des bonbons en éducation. On parle cependant des effets de la prise de sucre en grande quantité. Cela amènerait une sensation de plaisir, mais d’un autre côté pourrait nuire temporairement à la mémoire. Bref, il faut viser l’équilibre entre les deux. Cependant, cette petite gâterie sucrée a contribué à établir un climat détendu et plus convivial au colloque et m’a amené à considérer le conférencier comme plus attentif à mes besoins.

Les bonbons de la motivation

Le plaisir fait partie de la composante affective de la motivation. Lorsqu’on optimise une formation ou une conférence, on s’intéresse surtout aux autres composantes de la motivation. Par exemple, on voudra vanter au début l’utilité des connaissances présentées (composante de la valeur) et démontrer que les participants pourront facilement les comprendre et les utiliser (composante des attentes). Ces actions visent à motiver les participants afin qu’ils s’engagent. Les options sont plus limitées pour la composante affective, qui est importante aussi. L’utilisation d’un stimulus externe, comme une sucrerie, permet de supporter l’établissement d’une relation personnalisée avec l’auditoire. On ne parle pas « d’acheter le public », mais bien d’avoir une pensée pour l’établissement d’un climat propice à l’écoute et l’ouverture. En prenant le temps de mettre en place des petites attentions pour notre auditoire, on pourra ainsi mieux démontrer que nous sommes à l’écoute de leurs besoins.

Le bonbon par design

En somme, prévoir les besoins de son auditoire, autant personnels et professionnels, vous permettra d’augmenter la valeur perçue de votre communication. En effet, pour que les apprentissages soient intégrés, les participants doivent vivrent une expérience positive et reconnaître la pertinence de vos propos. L’utilisation d’un cadeau gourmand, si en plus, est lié au contexte, à l’introduction ou à la conclusion de votre communication, vous permettra de renforcer la portée de votre message et d’augmenter les chances de transfert. Plus votre message est cohérent avec la forme de votre conférence, plus les participants sont susceptibles d’apprécier celle-ci.

Hygiène, environnement et allergies

Avant d’essayer cette idée, considérez avec attention l’hygiène et aussi la gestion des déchets. Les produits contenant des noix ou encore du gluten pourraient avoir des effets opposés à ceux souhaités au départ. De plus, assurez-vous d’adapter votre offre à votre auditoire. Un bonbon trop enfantin pourrait vous nuire davantage que de vous aider dans un contexte de présentation tradionnel ou formel.

 Image d'entête: rawpixel.com sur Pexels 
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *