Publié le Laisser un commentaire

Comment devenir expert dans son domaine

Comment devenir expert dans son domaine

S’afficher comme expert n’est pas nécessairement facile. Comme il a été démontré dans l’article Vaincre le syndrome de l’imposteur, l’expertise dans un domaine donné n’est pas innée. Elle est le fruit de l’expérience ou de recherches sur un sujet donné. Elle peut être spécialisée ou générale, disciplinaire ou polyvalente, multi ou interdisciplinaire. Dans tous les cas, celle-ci est acquise par le biais d’expériences ou de formations, plus ou moins formelles. À travers cet article, nous vous proposons d’explorer 7 manières de devenir expert dans votre domaine.

« Comme si on pouvait apprendre le violon en écoutant un grand violoniste. Non. On apprend le violon, en jouant, et l’histoire en en faisant, avec toutes les gammes que cela suppose. »

Christian Laville (1984)

S’informer

La première façon de développer son expertise est d’effectuer une veille ciblée sur votre sujet. Les moteurs de recherches généralistes comme Google vous permettent évidemment de trouver du contenu. Nous vous invitons à rechercher également des types de contenus spécifiques par différents types de médias:

  • des images pour trouver des infographiques ou schémas pertinents
  • des vidéos pour des tutoriels ou des cours
  • les actualités pour de l’information récente
  • des livres pour des sources d’autorité
Options de recherche sur Google
Les différents types de recherches de Google

Les sites des bibliothèques regorgent également de ressources physiques (livres) ou en ligne (livres numériques, médias, base de données spécialisées, articles de journaux ou de revue, etc.). Pensez à rechercher dans le catalogue de livres numériques de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) qui permet aux résidents du Québec de consulter en d’emprunter gratuitement des livres numériques de n’importe où. Vous pouvez également consulter l’offre numérique dans un catalogue généraliste comme celui d’Amazon.

Pour rester au fait des nouveautés, vous pouvez suivre les mots-clics pertinents sur les différents médias sociaux. À ce sujet, vous pouvez créer des alertes sur des sujets précis avec Google Alerts. Vous recevrez ainsi des notifications chaque fois qu’un contenu est publié avec le mot-clé ciblé. Vous pourrez suivre un mot-clé, une compagnie, un produit ou un nom. Recherchez également les médias sociaux par l’entremise des mots-clics ou avec des outils spécialisés d’analyse de tendances tels que Google Trends. Google Trends permet d’identifier les termes les plus recherchés et des sujets associés.

Les médias sociaux orientés sur les vidéos tels que YouTube ou Vimeo vous permettent également d’avoir accès à du contenu de qualité, des explications, des tutoriels, des conférences ou des sections de cours en ligne. Pour du contenu plus spécialisé, vous pouvez également consulter les conférences annuelles TED. Si vous préférez l’audio, des baladodiffusions sont également disponibles. Utilisez des services tels que iTunes, Google Balados ou directement sur les sites des blogues spécialisés établis. Vous pouvez également regarder du côté de Quora qui permet de créer, d’éditer et d’organiser des questions-réponses. Enfin, Pinterest peut vous permettre de trouver des infographies intéressantes sur différents concepts.

Vous pouvez également consulter les abonnements d’influenceurs ou de spécialistes influents. Ceux-ci vous permettront d’identifier les sources d’information pertinentes, notamment des associations, des revues ou des blogues spécialisés. Pour les retracer, regarder ce que vos amis, clients ou public cible consultent sur les médias sociaux.Pour regrouper facilement ceux-ci, pensez à vous développer un système efficace de favoris, de marque-page. Pour un usage plus ergonomique, vous pouvez également créer une page d’accueil sous forme de tableau de bord à l’aide d’outils tels que Start.me ou Netvibes.

Exemple de page d'accueil de start.me
Exemple de page d’accueil de start.me

Se perfectionner

Plusieurs opportunités de perfectionnement sont disponibles. Celles-ci vous permettront sans aucun doute d’appuyer votre rôle d’expert sur une formation crédible.

Tout d’abord les établissements d’enseignement (Centre de formation professionnelle, Cegeps et Université) offrent plusieurs opportunités de perfectionnement crédité. Ces établissements proposent également des services de formation continue, des services aux entreprises ou des conférences ciblées. Consultez leur site web et abonnez-vous aux infolettres pour ne rien manquer.

Des cours en lignes gratuits sont également offerts par certaines organisations. Ceux-ci peuvent être sous forme de MOOC, soit des cours formation en ligne ouverte à tous, qui proposent des contenus généralement sous forme de texte et de capsules vidéos. L’inscription est souvent gratuite, mais la reconnaissance officielle nécessitera a un paiement. Parmi ces cours, notons l’initiative Edulib de l’Université de Montréal, ainsi que les sites OpenClassroom, Coursera ou Khan Academy.

La participation à des congrès et colloques vous permet également de développer votre expertise, tout en prenant connaissance des tendances actuelles dans un domaine. À ce sujet, les membres du cours Partager son expertise ont accès à une base de données collaborative présentant plusieurs congrès, colloques ou rencontres d’expert francophone.

Expérimenter

Comme il a été exposé dans l’article Vaincre le syndrome de l’imposteur, vous pouvez développer votre expertise par le biais d’expériences moins formelles. L’expérimentation d’une pratique, d’un outil ou d’une technique peut ainsi vous permettre de développer votre expertise. L’application de nouvelles connaissances dans un domaine où le transfert d’une technique d’un autre domaine peut donner lieu à l’acquisition d’expérience ou d’expertise. Vous serez alors à même de partager votre pratique et de pouvoir vous afficher comme expert dans un domaine.

Pour exploiter celle-ci et être en mesure de bien partager cette expérience, pensez à tout d’abord décrire l’enjeu de départ ou la genèse de cette initiative. En prenant le temps de bien circonscrire votre action, les étapes de réalisations seront plus claires pour vous, mais également pour votre futur auditoire. Par la suite, planifier le développement et la mise à jour d’outils d’outils de suivi. Ces outils peuvent se décliner sous la forme d’un tableau de bord, de sondages périodiques, de questionnaire d’appréciation ou autres qui vous permettront d’identifier les retombées ou des résultats probants. Si vous prévoyez faire passer un questionnaire d’appréciation, pensez à prévoir le temps pour :

  • développer le questionnaire
  • créer ou réviser la liste des répondants
  • recueillir les réponses dans un délai suffisant
  • compiler, analyser et diffuser les résultats

Enfin, pensez également à conserver des traces (photos, croquis, copie d’écrans, témoignages) du processus ou de votre démarche pour illustrer votre cheminement. Ces traces vous permettront de témoigner et d’illustrer plus facilement du chemin parcouru.

Observer

Observer les pratiques d’un collègue, d’un compétiteur ou se comparer avec ceux-ci peut vous donner et des sources d’inspirations et être mieux en mesure d’appuyer votre rôle d’expert.

Il n’est pas nécessaire que cette observation soit directe. Elle peut se faire en analysant les sites web ou les stratégies employées par vos compétiteurs. L’optimisation des sites web pour les moteurs de recherches en est un bon exemple. En effet, un site comme Moz Explorer vous permet de consulter les sources d’informations pointant vers un site web donné. Ce type d’outils vous permet de mieux comprendre le domaine, tout en trouvant des stratégies ou des sources d’informations pertinentes pour le vôtre.

L’observation directe, par la visite de lieux, par des stages, par l’entretien en présence, par téléphone ou à distance est également un bon moyen de s’inspirer et de développer sa propre expertise.

Documenter

La recension ou le regroupement d’informations vous également de développer votre expertise. En ayant une meilleure connaissance d’un domaine, vous serez mieux en mesure de témoigner des pratiques ou des réalités. De plus, la documentation permet également de mieux comprendre les modes d’organisations, les processus ou techniques.

Prendre le temps de vulgariser ou de simplifier ceux-ci vous permet également de développer vote expertise. Souvent, les processus ou les pratiques sont complexes et le seul fait de les simplifier, de les expliquer, de les schématiser peut vous permettre de développer votre expertise sur le sujet. À ce sujet des outils comme LucidChart, vous permettent de représenter facilement, et même de manière collaborative, les réalités complexes. Ce type d’outil permet également de systématiser vos pratiques, de développer des mécanismes d’assurance qualité et d’analyser facilement des situations ou des processus complexes.

Vous pouvez également amorcer l’animation d’un blogue sur votre sujet, l’écriture d’articles spécialisés ou utiliser les médias sociaux pour documenter et partager vos recherches.

Douter

Remettre en cause ce qui est établi afin de valider les obligations ou les origines peut vous amener à développer votre expertise. Sans refaire la roue, rechercher les fondements des pratiques ou des actions peut vous amener à développer votre expertise. Vous comprendrez mieux les tenants et aboutissants de vos actions. Pour ce faire, n’hésitez pas à retourner voir les principes de bases dans les textes fondateurs, les lois, les politiques et les règlements régissant votre pratique ou votre domaine. Ils vous permettront d’appuyer plus facilement vos propos.

Attention toutefois à la résistance au changement. Certaines pratiques peuvent faire partie de la culture organisationnelle ou disciplinaire et le changement peut déstabiliser ou générer du stress ou de vives réactions. Pensez à respecter les personnes et à prendre le temps de bien expliquer les bénéfices de cette évolution.

Partager

L’occasion qui permet de regrouper l’ensemble de ces stratégies nous semble sans contredit être le fait de partager son expertise. En effet, parler en public d’un sujet spécifique vous obligera à passer à travers toutes ces étapes et vous amènera à développer votre crédibilité dans le domaine. Il faut évidemment une dose de courage et de folie pour s’engager dans un partage public, mais ceci vous amènera incontestablement à développer votre propre expertise. Pensez à regarder du côté de nos formations disponibles en présence et en ligne pour dynamiser vos présentations et engager votre auditoire.

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, plusieurs moyens s’offrent à vous pour devenir un expert. Il n’y a donc pas une seule voie unique à suivre pour développer votre expertise et parfaire vos connaissances. N’hésitez pas à exploiter plus d’une façon et de revenir à cette liste pour développer de manière continue votre expertise.

Pour aller plus loin

Photo par Jens Johnsson de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *